Actuassur » Les assurances » Vie

Présentation de l'assurance vie



1. L'histoire de l'assurance vie :

Pendant très longtemps, les assurances vie ont été considérées comme illégale, en effet le Grance ordonnance de la marine (code de la marine sous Louis XIV) disait de l'assurance vie qu'elle était "réprouvées et contre les bonnes mœurs" car pour elle le fait de prendre une assurance vie voulait dire que l'on souhaitait mourir. En Grande-Bretagne et dans le pays de langue anglaise, les assurances vie prenaient souvent la forme de gageure. Ce n'est qu'en France lors de l'année 1872 que l'on vit apparaître la Compagnie royale d’assurance vie, mais celle-ci ne dura pas très longtemps et ce n'est qu'en 1818 que le Conseil d'État autorisa pour de bon l'assurance vie.


2. Qu'est-ce qu’une assurance vie ?

Comme son nom l'indique, l'assurance vie est un type d'assurance. Le but premier d'une assurance est d'assurer un capital ou une rente si jamais il arrive quelque chose à la personne (décès ou survie) ayant souscrit à l'assurance. Cependant, il existe deux différents types d'assurances :

- l'assurance décès : l'assureur donnera un capital ou une rente si la personne ayant souscrit l'assurance meurt.
- l'assurance en cas de vie : l'assureur donnera un capital ou une rente si la personne ayant souscrit l'assurance a survécu à la fin de son contrat par contre s'il meurt avant la fin du contrat, l'assureur ne versera rien.

Cependant en France, le contrat d'assurance vie regroupe ces deux assurances. L'assurance vie a également d'autres buts parmi lesquels la valorisation de fonds. En y souscrivant, vous aurez également le droit à d'importants fiscaux au niveau de la succession.


3. Le contrat d'assurance vie :

Pour pouvoir souscrire à une assurance vie, plusieurs personnes sont nécessaires :

  • souscripteur : personne qui souscrit à l'assurance vie, c'est lui qui choisit qui va bénéficier de la rente ou du capital.
  • assuré : personne sur qui l'assurance vie a été souscrite, il doit donner son accord pour l'assurance décès et c'est cette personne qui répondra aux questions d'ordre médicales.
  • bénéficiaire : personne qui bénéficie de la rente ou du capital.
  • assureur.
  • courtier : si vous ne voulez pas entrer directement en contact avec une assurance vie, un courtier peut le faire pour vous et ainsi vous trouvez le meilleur contrat possible.


En France, la plupart des contrats qui vous seront proposés seront des contrats collectifs, cela veut dire que lorsque vous aurez à négocier avec votre assureur et bien cela se fera par le biais d'une association de personnes assurées. Vous aurez également la possibilité de souscrire à des contrats individuels où vous négocierez individuellement avec l'assureur. Bien que le contrat individuel offre plus d'indépendance, le contrat collectif offre quant à lui plus d'avantages, car l'assureur fera certainement plus d'effort pour un groupe d'assuré que pour un seul assuré. La durée d'un contrat d'assurance vie est prédéterminée et il peut être reconduit chaque année.

La plupart des contrats proposés sur le marché sont dits collectifs : l'assuré est représenté auprès de l'assureur par une association d'assurés. Tout changement du contrat se fait alors par négociation entre l'assureur et l'association. Par opposition, les contrats individuels sont passés directement entre assureur et souscripteur, et tout changement du contrat ne peut dès lors se faire qu'avec le consentement préalable du souscripteur. Auparavant lorsqu'on souscrivait à une assurance vie, on bénéficiait d'avantages fiscaux, mais malheureusement ce n'est plus le cas.

Toute personne ouvrant un contrat d'assurance vie se verra demander le ou les bénéficiaires. La qualité de ou des bénéficiaires peut être très variée : conjoint, concubin, ami(e), enfants, neveu, filleul,etc). Si la personne assurée vient à décéder, les bénéficiaires reçoivent le capital selon un régime successoral qu dépend de 3 facteurs : la date à laquelle vous avez ouvert le contrat, la date à laquelle vous avez les primes et pour finir la date de naissance de la personne qui a souscrit à l'assurance.

La souscription d'un contrat d'assurance vie ne se fait pas sans frais, en effet vous allez devoir vous acquitter de certains frais qui se définiront en % des sommes que vous investirez :

  • les frais commerciaux : vous devrez les payer au moment où les fonds seront transmis.
  • les frais de gestion : vous devrez les payer chaque année.
  • les frais d'arbitrage.
  • les frais de dossier : vous devrez les payer à la création du contrat. Toutefois, certains assureurs ne font pas payer de frais de dossier.


Avec l'essor d'Internet, le nombre de courtiers et de banques en ligne a explosé, de ce fait la plupart d'entre eux vous proposent des contrats à moindres frais, les frais de gestion et de dossiers sont très souvent beaucoup moins importants et les frais d'arbitrage sont dans la plupart des cas supprimés. Par contre, attention, car vous ne retrouverez ces avantages que sur Internet.

N'hésitez pas à simuler le rendement d'une assurance vie afin de déterminer votre épargne nette constituée après fiscalité.